Adieu saison

Les saisons ont passé sur Votre éloignement. £t je Les redoutais ne pouvant vous atteindre,
Tel un fruit suspendu, balancé par Le vent, La douleur de mon cœur appelait à me plaindre. Je voulais de l'automne et de l'hiver obscur,
Chasser Les vieux démons qui fantaient ma mémoire
Vouloir encor' des nuits ébimées de froissures Vous chérir de printemps, renaissance d'espoir. Je vés ainsi, meurtrie, seule entourée d'images
L'aube, Le crépuscule, m offre cette joliesse, Je garde mon amour colorié de nuages, J'aime tant à chérir Les regrets qu me laisse. J'ai perdu Le sommeil un peu par habitude,
Quand Le soir obscurcit la chaleur de mon corps,
Je ne puis m'endormir, là est ma certitude Sans vous afmer foufours, SANS VOUS AÉMET EnCOT : CLBF