Au creux de ton cou

Je pose sur ta peau, juste au creux de ton cou
Dans ce pli si douillet où la chaleur se niche,
Je pose un baiser ! Laisse ! Mon coeur est fou ! Ecoute il ronronne, il a son oeil de biche. Je serai ton théâtre aux rideaux écarlates Seule pièce d'un puzzle rassemblant le décor, Dans le lac de tes yeux je signerai un pacte Qui fera de nous deux un seul et même corps. Les mots de la tendresse sont les cadeaux du temps,
I n'est pas de paresse dans le désir d'aimer,
Les sentiers de ta peau ont le goût du printemps Et par tous les chemins, je saurai les trouver. CLBF