Au soir d’un crépuscule

la & coms wé, fléti lintenpéiies, |
Le vieux chêne Pour que Ls saisons recourbent, Lo ont figé suv Le sol, Ls deux pied dans W bourbe.
Dans Le creux de sa main une branche solide, Ge idées ont ds failles de plus en plus loides,
peu comme la ote au soir dun crépuscule. TÉntourer un soleil avec de la tenrese,
Éous l'écorce idée, looudhait de seuments Cluminer ses jours, lui qui n'est que faiblesse
ebenack d'émois ou se cache un printemps Éous l'exil de ces maux dont il connait issue TU était sa raison, son boer, son coucher ÉlBétait une vie dont ils était lassée, CF voulait son amour, l'en eut que livresse.