Berger

A2 2 .
Rare est l'occasion de le croïser au bourg Le berger n'aïme guère cet endroït mfertile.
Maïs 1 luï faudra bien pour seulement un jour Se mêler à la foule d'un endroït st hostile. Alors.
Il quittera les toïés. l'asphalte des ruelles. On troupeau noïr vêtu. agglutiné d'ennuï
La ville. ses trottoirs et la sombre avenue. pw En rOulis de mouvance secouant leur clarmes.
Zombis des deyantures aux têtes connues En un flot uniforme une foule moure
Suivant le mouvement de la mode actuelle. One marée humaine de lécheurs de vitrines.
Il aîme tant le ciel étoilé de cristal IL est l'ange gardien. le pâtre de l'espace
Et la mer verdoyante de montagnes esseulées. Loïn des cacophonïes des rubans gris acier. Le lourd silence blanc d'un nuage impérial au Au milieu des prairies et du vol des rapaces Qu'une brume du soïr rejomdra au coucher. Capitaine des vents. 1 est homme oublié. 1 s’en tra marcher là-haut dans les alpages.
Grisé par le parfum de “crus” millésimés
Par l'air chargé d'effluves de ses verés pâturages En suivant ses brebis et son chien” Liberté” CLBF