Le livre est océan

Le livre est océan … or &n joar. an joar lointain mes plears entre les lignes.
Pareilles aux marées qai s'en vont, s'en reviennent.
Sar la page amarrés lorsqu'un port semble digne. n jour. par ces sanglots, disparaîtra la peine. L'encre s'enchaîne ainsi sar l'amour qai s'atfarde.
Parfois en déliés, s'appuie de tout son poids
lors que trop de mots se maquillent, se fardent ñ l'anere trop tendue recouverte d'émois. Vois! Vois filer les pages ct s'écoaler le fleave
Pa tamalte naissant d'une plame éplorée
Toi, qai dans le lointain navigue et t'abreave ax sources da chagrin. bavant à mon passé n jour sar cette vagac à l'hamear trop ehangeante.
Je battrai pavillon aa matin rayonnant,
Remontant an lae blea à la beauté naissante Tel an eggne gracieux aa tracé triomphant Glissent. glissent les cris d'une gorge mactte
a lit d'an parchemin afin que mots ne faisent...
Car le calme vena. l'écrit ne vous déplaise
Marqasra de son sceau le flax de mes tempêtes. CLBF