Voyage d’une plume

Le mot souvent obscursur le page est lumire CRevétu de ses ou, de parfums éphémères,
Ragonne Éienheureux, Le mot est. au-dele! Me faudha-tilplourer vote ombre amé fitèle,
Cfa déjà tant de mal à toucher vote cœur
Qu'il me faudrait au des, semblbles à des oisells
Deux ailes de velours ou lime Lune sœur. Éyoiv eu quelque éclat quand mon cœur abéti,
Êe mettait à genoux, dieu! Que de mot. en fête
(Counantsur ls fouilleé, riches de fantaisie. ÉFaurais pu m'envoler si javais eu des ailes,
Ce n'avais que ma plume enthe ciel et soleil, Pour ceux dont & malleur ne se raconte pas,
Repents et douleurs demeurent prisonniers,
Dire que je vous aime, l'écrire ici as! Le nosfurtil ? Pre ne sanai te de! NS
CLBF NS