Voyage…Voyage

VOYAGE... VOYAGE::- Je regardais l'aurore au traVers du hublot,
Le jour pointait son œil Vers l'horizon bleuté
Des nuages de laine tricotaiene un manteau
Etje Voyais le ciel en sa pure Clarté. Ün point, une lumière, un éVeil matinal, Tout au loin j'aperçoïis un espace immobile,
Notre oiseau\de/fer blancicomme la mer d’Aral,
Semble ne plus bouger, sa Vie tient à un fil. Souslles ailes givrées les moutons nous poursuiVent
Fléürs de Coton touffues Champ « Nouvelles Orléans »
Apercer leuxsicocons les Couleurs or s'avivent Et la terre soldalnsürgie de tout ce blanc. Petits bouts de tissus en Carrés de verdure, Cousus de’quelques haies dans un point de bourdon,
Nous quittons le Ciel bleu au glaçage parure Notre oiseau de métal. se pose sur Lyon. Je mets tous Ces floconsau milleu des bagages
Denain sur Santorin sous'un Ciel de lavande J'aurai au fond des Yeuxwant de bleus paysages
Qu'ausoir un soleilrouge Clamera sa légende... + C-LBF